La théorie des intelligences du souverain et celles de son peuple

De toutes les théories politiques, ma préférée est bien celle qui dit que chaque communauté de peuple mérite son souverain. J’irai même plus loin en y ajoutant que si l’intelligence commune est plus élevée que l’intelligence du souverain, le pouvoir du souverain est temporel. Si l’intelligence du souverain est plus élevée que l’intelligence commune d’ensemble, là également le pouvoir du souverain est éphémère; il est précaire en attendant de s’adapter et de s’égaliser à la manière exacte et au même niveau que l’intelligence commune. Nul peuple n’est plus intelligent que son souverain, nul souverain n’est plus intelligent que son peuple. Autant c’est une peine perdue pour un souverain extrêmement intelligent de vouloir tirer un peuple idiot à son niveau, autant c’est une peine perdue pour un peuple intellectuellement brillant de vouloir élever l’intelligence de son souverain au même niveau que la sienne.

Chaque souverain ressemble à son peuple, chaque peuple ressemble à son souverain. Et si d’aventure au sein de la même communauté politique on y trouve des gens paradoxalement intelligents, on en trouve autant qui sont extrêmement idiots de telle sorte que la somme de leurs intelligences soit à l’équilibre parfait avec celle du souverain correspondant. Le peuple et son souverain sont faits l’un pour l’autre et chacun à la mesure de l’autre.

La pesée des âmes au moment de la mort. ©Musée égyptien (journal Plos One)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s